introduction

k

appstoreappstoreSur la carte interactive de Venise, il est possible d’identifier les lieux d’intérêt témoignant des liens qu’entretiennent depuis le Moyen-âge la Sérénissime et l’Albanie, dans un rapport d’échanges commerciaux et culturels. Ces liens sont exprimés aujourd’hui dans la toponymie vénitienne que l’utilisateur pourra reconnaître dans le nom de nombreuses calli répandues dans presque tous les sestieri (quartiers de Venise). Les différentes « calli degli Albanesi » renvoient à leur travail le plus répandu, lié au secteur textile : le lavage et le traitement de la laine surtout, mais aussi du coton et de la soie. Ce n’est pas un hasard si le toponyme « degli Albanesi » se trouve dans les zones d’artisanat textile et prend toute sa signification. Si l’activité du textile fut l’activité prédominante, liée aussi à l’importation régulière de laine et de peaux depuis l’Albanie au fil des siècles, la présence des Albanais à Venise se retrouve également dans d’autres professions, parmi lesquelles : forgerons, tailleurs de pierre, sculpteurs, verriers, marchands de tapis.
D’autres lieux d’intérêt identifient donc la présence historique albanaise et turco-albanaise répandue dans la ville dont le témoignage est aujourd’hui inscrit uniquement dans les documents archivés.
Ces informations sont issues de la publication Venezia e Albania: una storia di incontri e secolari legami (Venise et l’Albanie : une histoire de rencontres et de liens à travers les siècles) effectuée dans le cadre du projet AdriaMuse.

VeneziaAlbania Mobile Application

appstore

playstore